Le contrôle intelligent

Consultons tout d’abord le texte d’une des Décisions émises par l’AFSSAPS/ANSM sur les modalités de contrôle qualité d’un dispositif médical concerné.

Comme dans tout document officiel, le rédacteur a envisagé chaque situation, choisi chaque mot, évalué chaque paramètre, prévu chaque interprétation. Le texte est donc long car détaillé et riche de vocabulaire technique très précis. Il n’est pas faire insulte à son auteur d’affirmer que plusieurs lectures successives sont indispensables pour appréhender l’ensemble du sujet traité !

Hormis les quelques passionnés du domaine et/ou ceux qui en ont fait leur quotidien, les professionnels de l’Imagerie, par manque de temps et diversité d’obligations, n’ont pas la capacité de disséquer chaque obligation à mettre en œuvre dans leurs établissements. Ils ont donc besoin d’experts maîtrisant la réglementation, les mesures physiques, le risque que provoque leur déviance, l’action corrective à apporter. Ils doivent par ailleurs connaître bien entendu, l’organisation d’un plateau technique d’ Imagerie, afin d’apporter un avis pertinent.

Le contrôle qualité des dispositifs médicaux, imposé par les Textes, est bien évidemment perçu comme une obligation coûteuse et chronophage. Pourtant, cette démarche est indispensable, comme évaluation préalable à l’amélioration attendue de la qualité, finalité du dispositif.

L’inspecteur chargé du contrôle qualité externe doit donc, tout en montrant les compétences précitées, faire preuve d’humilité et de compréhension vis-à-vis des professionnels de l’Imagerie qui le reçoivent. Pour cela, MEDI-QUAL dispense à ses intervenants une formation approfondie leur permettant de s’adapter avec justesse à toute situation, tant technique que relationnelle.

Sachant ainsi que, de son attitude, dépend l’amélioration de la qualité, l’inspecteur MEDI-QUAL est un interlocuteur disponible et attentif. Il est capable de réaliser les mesures en présence de l’utilisateur (dont il s’assure de la sécurité) d’expliquer les résultats à toute personne désignée, et de justifier sa décision de conformité.

Cette communication permet au professionnel d’utiliser l’ensemble des informations pour en tirer les avantages suivants :
La réduction des risques
L’identification des déviances et des causes
La réduction des coûts de non-qualité
L’aide à la décision (réparation ou remplacement)
La satisfaction des moyens optimisés,

et rendre ce contrôle “intelligent” ainsi que MEDI-QUAL, simplement utile.